MARRAKECH FORMULE-E CHAMPIONSHIP

0
1360

En ce samedi 12 novembre, sur le                                 capture-du-2016-12-29-19-13-09
magnifique circuit MOULAY EL HASSAN
de Marrakech, en marge de la COP 22
juste à quelques pas, le championnat du monde
de Formule e, comme électrique, faisait escale
au Maroc pour la seconde manche du championnat
2016-2017après HONG-KONG.

 

 

La formule électrique est un nouveau championnat né en 2014 à l’initiative de la F.I.A. (Fédération Internationale Automobile) avec des monoplaces qui sont propulsées par un moteur entièrement électrique. Cette nouvelle discipline est un support de re-
cherche et développement et donne aux constructeurs l’opportunité d’exposer leurs innovations concernant l’énergie électrique et d’accompagner le changement vers le développement durable.
Afin de conforter cette idée de protection de l’environnement, le championnat se déroule autour des
grands monuments historiques et culturels des 10 villes parmi les plus importantes du monde : HONG
KONG – MARRAKECH – BUENOS AIRES – MEXICO –MONACO – PARIS – BERLIN – BRUXELLES – NEW YORK – MONTREAL.
Cette nouvelle formule compte actuellement 10 écuries de 2 pilotes avec la particularité de 2 voitures par
pilote, ce dernier devant changer de monture au milieu de la course en raison de l’autonomie de la batterie qui malgré ses 320 kilos ne peut réaliser plus de 18 tours du circuit de Marrakech sur les 33 imposés.

Felix ROSENQVIST du Mahindra Racing, fort de la pole position, conservait la tête de la course jusqu’au 29 ème tour et voyait Sébastien BUEMI, le vainqueur de la première manche de HONG KONG, prendre le commandement à 4 tours de l’arrivée après une remontée fantastique de la 7ème place en raison d’une pénalité infligée en raison d’une fuite d’extincteur. Eric VERGNE, revenu à la 2ème place après le changement de voiture s’est vu pénalisé d’un drive-through (passage par les stands) en raison d’une vitesse excessive dans la pitlane.

capture-du-2016-12-29-19-25-19

IMMERSION CHEZ PANASONIC JAGUAR RACING

HO PIN TING, pilote de réserve chinois de 33 ans, pilote aux 24 heures du Mans depuis 4 ans, ancien pilote d’essai chez Williams Formule 1 et 1er pilote chinois licencié en INDYCAR, James BARCLAY, Team DIRECTOR, ADAM CAROLL, Champion du monde en A1GP,5 victoires en GP2 et pilote d’essai pour BAR Honda en formule 1, MITCH EVANS, originaire de Nouvelle Zélande comme son mentor Mark WEBER, avec ses 22 ans, c’est le jeune talent de l’équipe qui compte de nombreuses victoires en GP2, une deuxième place de classe aux 24 heures du Mans, champion GP3 en 2012. Voilà une petite partie de l’équipe que nous avons eu le privilège de cotoyer pendant 36 heures pour nous en apprendre un peu plus sur cette nouvelle formule qui vient pour la première fois en Afrique. Une voiture qui de loin ressemble beaucoup à une Formule 1 sauf que le bloc avant est très ouvert et laisse entrevoir sinon voir les roues de 18 pouces équipées de pneus Michelin avec des dessins comme nos voitures de tous les jours.

Après une demi-journée studieuse et la conférence de presse générale, nous avons eu la chance de pouvoir discuter plus longuement et de façon moins protocolaire avec toute l’équipe JAGUAR qui nous recevait dans un magnifique Riad aux abords de la place jemaa el fna que nous apercevons en arrière plan pour une conférence  de presse privée…..rien que pour nous. Nous en avons profité pour essayer de percer quelques secrets comme la boite de vitesse, mais là, c’était une mauvaise question et la barrière de la langue nous a permis de comprendre que c’était une pièce Jaguar Racing. Courage, nous avons
toute la soirée pour les autres sujets techniques.
Le poids de cette Formule-e est de 880 kilos avec le pilote sachant que la batterie à elle seule représente 320 kilos. La puissance maximale est de 200 KW soit l’équivalent de 270 chevaux ; pendant la course seulement 170 kw soit 230 cv sont utilisés avec une possibilité d’overboost pour doubler.

La gestion de l’utilisation de la batterie se montre particu- lièrement importante et stratégique comme nous avons pu le constater à Marrakech avec Felix ROSENQVIST qui n’a pu résister à la remontée de ses concurrents en raison de sa trop forte consommation pendant la course. Coté performance, la voiture peut atteindre la vitesse de 225 Km/h et surtout le 0-100 Km/h en 3 secondes.

GILDAS AVRIL

capture-du-2016-12-29-19-27-03