C’est enfin prouvé: les femmes conduisent mieux que les hommes

0
83

Les hommes qui aiment critiquer les conductrices peuvent être forcés de faire demi-tour en raison de nouvelles recherches indiquant que ce sont les hommes qui représentent le sexe inférieur au volant.

L’étude a examiné les statistiques de l’assurance, de la criminalité et des examens de conduite – et les femmes se sont imposées dans presque tous les indicateurs.

La recherche, comparée au site de comparaison de prix Confused.com, a révélé que les femmes mettent un peu plus de temps à apprendre à conduire mais commettent moins d’infractions contre les automobilistes, sont beaucoup moins susceptibles d’être impliquées dans un accident et coûtent moins cher aux assureurs lorsqu’elles font des réclamations.

Selon l’étude, les hommes dominent à tous les niveaux lorsque vous examinez les infractions les plus courantes.

Au total, plus de 585 000 conducteurs en Angleterre et au pays de Galles ont été poursuivis en justice pour infraction à la loi sur la route en 2017, dont 79% d’hommes.

Il a été constaté que les hommes étaient plus nombreux que les femmes cinq fois plus nombreux lorsqu’il s’agissait d’infractions liées à la conduite en état d’ébriété et deux fois plus sensibles à la conduite sans impôt ni assurance.

Près d’un tiers – 23% – de toutes les infractions étaient des hommes faisant de la vitesse, contre seulement un sur 15, soit 7%, où des femmes étaient inculpées du même crime.

Les femmes paient actuellement 92 £ de moins que les hommes en moyenne pour la couverture d’assurance.

L’étude suggère que les hommes sont plus susceptibles d’avoir de mauvaises habitudes de conduite – 23% des automobilistes confessant ne pas indiquer le changement de file, contre 17% des femmes.

La recherche a peut-être conclu que les femmes peuvent se considérer supérieures lorsqu’elles se dirigent vers la route, mais elles ont également montré qu’il leur faut plus de temps pour y arriver.

Bien que plus de femmes que d’hommes aient passé l’examen de conduite l’année dernière, moins ont réussi.