Marché Automobile : Des chiffres records pour 2018

0
2768

L’année 2018 représente un grand cru pour le marché automobile au Maroc. Plus de 177.000 véhicules ont ainsi été vendus durant cette période, un chiffre en hausse de 5% par rapport à 2017, ce qui établit un nouveau record national.

L’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam) a dévoilé, le 7 janvier 2019 à Casablanca, les chiffres de vente d’automobile dans le Royaume pour l’année 2018. Et pour la quatrième année consécutive, ces chiffres sont en augmentation et s’établissent à 177.359 véhicules vendus, un record dans notre pays. Cette hausse générale est de l’ordre de 5,2% par rapport à l’année précédente que ce soit pour les véhicules particuliers (5%) ou les utilitaires légers (6,8%) malgré un début d’année poussif. Le mois d’avril a marqué une reprise des ventes grâce au salon AutoExpo, selon l’Aivam. Après un léger essoufflement, le dernier trimestre a permis un redressement en termes de ventes. Les Marocains ont ainsi profité des traditionnelles promotions de fin d’année.

Le Groupe Renault se taille la part du loin et domine encore le classement avec 43,6% de part de marché devant Volkswagen (7,2%), et Peugeot complète le podium (6,9%). Les marques qui figurent pas dans le Top 10 ont réalisé pour leur part une belle performance avec un taux de croissance de 13%, qui est supérieur à celui du marché et représente 87% du marché automobile.

En ce qui concerne le détail des ventes par segment, ce sont, sans surprise, les SUV qui portent le marché avec un quart du marché en augmentation de 27,4% alors que les citadines régressent de 0,2% par rapport à 2017 mais reste le segment le plus vendu avec 25,8%. Le segment des ludospaces connaît une croissance de 7,3% pour s’établir en 3e place des segments les plus vendus. Pour la motorisation, la part des ventes des véhicules diesel est restée pratiquement inchangée (93,9%) par rapport aux deux dernières années. La part des ventes des voitures essence représente, elle, 5,5%. Quant à la part des véhicules hybrides et électriques, elle reste confidentielle (0,6%) mais en forte progression grâce à Toyota.

Au niveau des parts de marché et de croissance par ville, Casablanca, Rabat-Salé, Marrakech et Agadir concentrent 73,2% des ventes automobiles avec une progression moyenne de 2,73%, en deçà de la moyenne nationale. Par contre, des villes comme (+39,2%), Taza (+57,1%), et Larache (+353%), enregistrent de belles progressions.  Celle-ci reste inférieure à la moyenne. Par ailleurs, ces ventes ont connu une plus forte croissance dans les autres villes.

Enfin, l’Aivam a révélé le profil de l’acheteur marocain moyen. Ce dernier est un homme d’environ 43 ans achetant un modèle d’une valeur de 225.000 dhs avec un apport de 38% pour un financement sur 47 mensualités.