Le marché automobile national : « L’effet salon » a bien eu lieu

0
425

Le marché national des voitures neuves a fini par reverser la tendance baissière de ces derniers mois, marqués par l’attentisme en vue de l’organisation du salon Auto Expo qui s’est déroulé en Avril dernier.

Au final, les importateurs automobile ont été soulagés de voir les ventes repartir à la hausse, même si ces dernières n’ont pas été forcément à la hauteur escomptée.

Aucun bouleversement de la hiérarchie n’est à signaler même si certaines marques tirent leur épingle du jeu plus que d’autres :

En effet, c’est le segment des voitures particulières (VP) qui réalise l’essentiel du volume des ventes avec un cumul de 56.716 unités, en progression de 11,3% sur les premiers mois de l’année.

Malgré une campagne agricole dans l’ensemble réussie, les ventes d’utilitaire léger est en baisse et annonce un chiffre de  3.934 immatriculations (- 6,91%).

Dans le top 10 des marques généralistes, pas de grands changement à constater, et dans le secteur premium non plus :

Mercedes a écoulé depuis le début de l’année 1 038 véhicules, soit une hausse de 10,19%, suivie de BMW de avec 1 027 unités (+ 14,6%). Audi a réalisé un volume de 860 voitures, soit une croissance de 17,01%.

 

1     Dacia                 17 605 unités            + 9,23%

2     Renault               8 905 unités             + 44,35%

3     Volkswagen       4 062 unités                     +  27,9%

4     Hyundai             3.489 unités                     + 10,66%

5     Peugeot              3.085 unités                     – 10,1%

6     Ford                   2.987 unités                     – 26,1%

7     Fiat                    2.632 unités                     + 11,3%

8     Nissan                2.405 unités                     + 9%

9     Citroën                    1.891 unités                     – 8,2%

10   Toyota               1.721 unités                     + 50,4%.