Sport Automobile : Max la légende s’en est allé …

0
812

Le plus grand pilote marocain de sport automobile, Max Cohen Olivar, a tiré sa révérence à l’âge de 73 ans.

Passionné parmi les passionnés, il n’a jamais raccroché son casque, lui qui a porté, haut les couleurs du Royaume dans les compétitions automobiles parmi les plus prestigieuses.

Né le 30 avril 1945 à Casablanca, il a toujours été attiré par tous ce « qui roule et se conduit » Il touche d’ailleurs son premier volant à l’âge de 13 ans. Il s’en suit un premier tonneau sans gravité deux ans plus tard en Fiat 600.

Sa carrière de pilote, menée de main de maître en parallèle à ses affaires, débute sur la corniche de la ville blanche en 1962, mais prend véritablement son envole en  1971 lorsque qu’il s’engage au 24H du Mans au volant d’une Porsche 908 de l’équipe du Suisse André Wicky.

C’est le début une belle histoire d’amour avec la très prestigieuses classique mancelle  une compétition, à laquelle Max Cohen Olivar participera à… vingt reprises jusqu’en 2001.

Au total du nombre de participation seuls des noms de légende, tels que  Henri Pescarolo le plus capé avec 33 participations, Bob Wolleck, 30 ou encore Jan Lammers (22) le devancent.

Principalement sur des Porsche, ses participations aux 24H se sont déroulées au volant les mythiques  908, 962 et autre 911 du constructeur allemand, mais aussi à celui des Chevron, Lola, de Tomaso, Lancia, Tiga pour atteindre des vitesses folles, au-delà des 360 km/h sur la ligne droite des Hunaudières.

En dehors du Mans, Max a un riche palmarès en sport-auto national, ponctué par de nombreux titres de Champion du Maroc depuis 1962, que ce soit sur Renault-Gordini, sur R5 Maxi Turbo ou BMW.

De plus, une victoire de classe lui assure une cinquième place au général des 1000 Km de Paris en 1970 sur Porsche 910, ainsi que de nombreuses courses en Championnat du Monde des Voitures de Sport avec des Porsche 962, des Chevron, des Lola, entre autres…

Il a aussi disputé le Trohée Andros, le Trophée Ford Cobra, et le Trophée Lamborghini.

En hommage à l’ensemble de son œuvre, il est décoré du Wissam Royal Erriadhi en 1999, la haute distinction sportive décernée par SAR Moulay Rachid.

Celui qui est resté « bon pied-bon-œil »,  reprenait très régulièrement,  jusqu’en 2017,  le volant de sa barquette rouge pour, disputer  (et gagner !) sur la piste du Circuit International Moulay El Hassan, les épreuves du Championnat des Circuits de vitesse de la FRMSA (Fédération Royale Marocaine  des Sports Automobiles).

 

Max Cohen Olivar en quelques dates :

1945 : Naissance à Casablanca

1962 : Première course et première victoire sur le circuit de la Corniche Anfa à Casablanca. Max est sacré champion du Maroc de voiture de Tourisme.

1970 : Victoire en Sport Prototypes 2.0 l sur Porsche 910 aux 1 000 km de Paris.

1971 : Première participation aux 24H du Mans sur Porsche 908.

1976 : Victoire à Paris/Montlhéry sur Chevron B36.

1982 : Victoire en GV2L aux 24 Heures du Mans sur Lancia Beta Monte-Carlo.

1991 : Huitième au classement général Team au Championnat du monde des sport-prototypes

1992-1993 : Il participeau Trophée Ford Cobra,

1994-1997 : Trophée Lamborghini

1998 : Trophée  Andros (course sur glace)

1999 : En hommage à l’ensemble de son œuvre, il est décoré du Wissam Royal Erriadhi par SAR Moulay Rachid.

2000-2001 : Dernier podium aux 24H du Mans sur Porsche 911 GT3 RS – 12ème du classement Scratch et 3ème du classement GT.

2005-2011 : Il prend part au Challenge européen d’Endurance sur un proto Norma Auto Concept.

2011-2017 : Il remporte, lors du Marrakech GP Race of Morocco, plusieurs fois la course support nationale sur un proto Funyo en catégorie M3.

Adieu Grand Champion !