Volkswagen Arteon : A l’attaque du Premium

0
3264

Au Maroc, la marque Volkswagen est en pleine forme grâce au succès phénoménal de l’ensemble de sa gamme, dont les prix ont fondu comme neige au soleil, au point de prétendre à une place sur le podium des ventes, derrière les intouchables du groupe Renault.

Faisant désormais jeu égal en termes de vente avec Ford, la marque allemande qui possède toujours une grande côte d’amour auprès des consommateurs, entreprend désormais une montée en gamme vers la catégorie « Premium », chasse gardée du trio infernal Mercedes, BMW et Audi.

L’Arteon, berline de Grand Tourisme, est le premier pas de cette ascension vers les sommets.

Das Auto !

Deux ans  après  sa présentation au Salon de Genève, Volkswagen lance sa nouvelle berline premium sur notre marché avec de grandes ambitions et des envies de haut de gamme.

Arteon est l’expression de la volonté du constructeur allemand de monter vers le premium après le succès de la Passat CC (entre 500 et 800 unités/an).

Les envies de luxe chez Volkswagen ne sont pas nouvelles car une tentative a déjà été réalisée avec la Phaeton  en 2002 sur la base de sa cousine Audi A8 et mue par un moteur W12.

Cette nouvelle venue a désormais pour mission de dynamiser le secteur et en particulier le segment des berlines, et viendra se positionner au-dessus de la Passat dans le but de faire de l’ombre à ses concurrentes premium.

Statutaire

Volkswagen a introduit sur l’Arteon tous les ingrédients reconnaissables constituant la berline de Grand Tourisme type :

Une ligne sportive, un caractère dynamique, un maximum d’espace et de confort.

Il utilise la plateforme MQB venant de la Golf, dans sa déclinaison la plus longue mais rigidifiée de 10 %.

Elle atteint 4,86 m, soit  9 cm de plus qu’une Passat (5 cm pour l’empattement), c’est la taille d’une Skoda Superb.

Cette « berline basse » ou « coupé à 5 portes » inaugure la nouvelle ligne de design chez VW.

Elle est caractérisée par une toute nouvelle face avant dotée d’une grande calandre, très étirée, aux lignes chromées, qui s’étend jusque dans les phares 3D à LED et surmontée d’un grand capot qui vient déborder sur les ailes avant.

Ce détail du capot qui coûte plus cher à la production fait partie de ces petites touches qui différencient une berline traditionnelle d’une routière premium.

La ligne fuyante du toit donne la sensation d’un trois volumes malgré la présence  du hayon très pratique. Un standing qui devrait plaire aux entreprises, auxquelles son destinées 78 % des ventes au Maroc.

A bord, l’habitabilité est remarquable. Le coffre de l’Arteon offre un volume entre 563 et 1.557 litres digne d’un SUV. La finition allemande se fait dans une parfaite sobriété avec une attention particulière pour la qualité des matériaux.

Deutsche Qualität

Sous le capot, deux moteurs Diesel turbo à injection directe TDI de 150 ch (et 177 ch  sur la version R-Line) sont disponibles, tous associés à une boîte automatique DSG à 6 rapports.

Côté équipement, l’Arteon hérite de toute la technologie du groupe Volkswagen à savoir : l’ACC, Front Assist, les feux directionnels intelligents, le combiné d’instrumentation digital de 12,3’’ (Active Info Display) ainsi que le système d’info-divertissement de 8 pouces tactile qui inclue le système de navigation GPS avec la cartographie Maroc et le système App Connect.

Quatre niveaux de finition sont au programme: «Advance», «Business», «Elegance» et «R-Line».

La dotation de base est riche. Tous les modèles possédant les projecteurs à LED, le système de surveillance périmétrique Front Assist avec freinage d’urgence en ville (à partir de la Business).

Une personnalisation poussée est possible grâce aux deux finitions «Elegance» et « R-Line », cette dernière mettant plus l’accent sur la sportivité.

Le ticket d’entrée d’Arteon est placé à 380.000 dhs, le haut de gamme R-Line se positionnant à 570.000 dhs.

Ahmed DAROUICHE